Tout ce qu’il faut savoir sur le Multilinguisme

Le multilinguisme est très répandu sur la planète. On estime qu’une majorité de la population mondiale parle régulièrement plus d’une langue ou plus d’un dialecte.

54% des citoyens d’Europe parle une langue en plus de sa langue maternelle, et la maîtrise assez pour participer à une conversation. 

Quels sont les avantages du multilinguisme ?

Selon les résultats d’Atheme:
  1. Parler plus d’une langue est un avantage en soi : il permet de communiquer avec plus de personnes, ce qui enrichit le répertoire linguistique du locuteur. Plus on apprend de langues, plus il est facile d’en apprendre de nouvelles.
  2. Les personnes multilingues ont accès à plusieurs communautés linguistiques, ce qui leur permet d’avoir des expériences différentes au niveau social et culturel.
  3. Les compétences communicatives – notamment en langues étrangères – sont de plus en plus valorisées sur le marché du travail.
  4. Selon certaines études, les multilingues possèderaient quelques avantages cognitifs : les capacités de concentration et de changement de tâche et de perspective leur seraient plus aisées que pour les monolingues.
  5. Bien que ce ne soit pas encore vraiment prouvé, les personnes âgées monolingues seraient plus sujets à la dégénérescence cognitive que les bilingues.

Comment élever un enfant pour qu’il soit multilingue ?

  • Les enfants ont besoin d’une contribution linguistique riche et variée de différents locuteurs pendant un assez long moment, et surtout d’une pratique assidue de chaque langue.
  • La reconnaissance de la fréquence du multilinguisme dans nos sociétés, ainsi que de ses avantages nous suggère que les politiques éducatives devraient encourager le multilinguisme dans les deux contextes : à l’école et à la maison.

 

Veuillez trouver ci-joint ce texte en format pdf

Multilinguisme-et-éducation

 

Pour plus de renseignements visitez:

http://www.bilingualism-matters.ppls.ed.ac.uk/category/blog-2/

 

 

 

Advertisements

Je “perds” mes mots

Eh oui ! Quand on est bilingue ou bien, quand l’on commence à étudier activement une deuxième langue,  il se peut que l’on “perd” ses mots.

 

Cette « perte » c’est ce que nous appelons Attrition. Le terme est quelque part controversé car il réfère à une baisse de performance  dans une des langues (langue maternelle)  chez les bilingues.

En effet, ceci arrive lorsqu’l’on commence à utiliser l’une des langues plus fréquemment. Par exemple, quand on déménage à un autre pays.

Le mot Attrition a toujours  été utilisé comme une conséquence négative du bilinguisme. Alors qu’il s’agit d’un processus tout à fait naturel, lorsque l’on pratique une langue plus que l’autre.

 

Des spécialistes du monde entier sont d’accord avec l’attrition comme un processus normal dont il ne faut pas s’inquiéter!

 

Si vous êtes passionné par ce sujet, vous êtes conviés à The Practionioner day qui  aura lieu à Londres le 10 novembre.

http://www.bilingualism-matters.ppls.ed.ac.uk/importance-native-language-practitioner-day-birkbeck-university-london-november-10th-2017/

Pour plus de renseignement visitez  Language Attrition website.