Bilinguisme

La définition de bilinguisme a changé à travers des années. Bloomfield (1935) a défini le bilinguisme comme l’habilité de parler des langues parfaitement (c.à.d. le bilingue parfait). Par contre, Macnamara (1967) a proposé qu’une personne bilingue est quelqu’un qui possède un niveau minimal dans au moins une des quatre compétences linguistiques (lire, écrire, écouter, parler).  Titone (1972) a dit, aussi, que le bilinguisme est l’habilité d’un individu de parler une deuxième langue d’après les concepts et structures de la dite langue plutôt que paraphraser dans sa langue maternelle.

Il existe d’autres auteurs parlant à propos du bilinguisme en termes de compétence des deux langues et donc ils ignorent les dimensions non-linguistiques. Par exemple, Mohanty (1994) limite le bilinguisme à une dimension socio-communicative. Il dit que ‘les personnes ou communautés bilingues sont celles qui ont l’habilité d’assemblée les exigences communicatives d’elles-mêmes ou de la société  lors de son fonctionnement normal dans deux ou plusieurs langues et dans leur interaction avec l’autre interlocuteur dans n’importe quelle langue’. Grosjean (1985) dit qu’une personne bilingue est la somme des deux monolingues mais avec un comportement de langage unique.

Alors, comme on peut constater, il existe plusieurs définitions du terme bilinguisme. Cependant, tous sont d’accord sur une chose : une personne bilingue est quelqu’un qui parle deux langages ou plus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s